Bouton ouvrir/fermer
FR EN
En français FR In English EN
13 News

Festival Deventer Op Stelten, Hollande
De retour à Paris après une série de représentations de "Cap au cimetière" de la compagnie Teatro del Silencio au festival des arts de la rue Deventer Op Stelten en Hollande!

Dans cette déambulation participative, j'interprète de nombreux personnages et anime des ateliers avec plusieurs dizaines de volontaires locaux en amont des représentations.

Un grand merci aux participants et au festival pour leur accueil chaleureux!

 

 


https://www.deventeropstelten.nl/

Succès! Plus que 3 dernières dates...
"Iphigénie en Tauride" dans lequel je danse jusqu'au 30 juin au Théâtre des Champs-Elysées remporte un franc succès! Il ne reste pluss que 3 dates les 26, 28 et 30 juin...

" Robe et chevelures noires, se fondant avec ses danseuses de prêtresses, (Iphigénie) est au coeur d’une danse expressionniste, puissante et qui dit déjà tout dès l’ouverture sombre de l’opéra de Gluck (chapeau bas aux danseurs et aux chorégraphies de Philippe Giraudeau, toujours intenses, juste et qui nous sortent complètement de l’ordinaire suranné des danses accompagnant les opéras).(...) A voir absolument. "

https://toutelaculture.com/spectacles/opera/une-iphigenie-pleine-de-grace-par-carsen-et-hengelbrock-au-theatre-des-champs-elysees/

"Iphigénie s’avance, bientôt rejointe par un groupe de danseurs, eux aussi tout en noir, qui écrivent à la craie sur les murs les noms de ses défunts parents avant d’exécuter une sorte de danse au cours de laquelle chaque protagoniste mime le geste d’égorger son partenaire. C’est dans ce huis-clos oppressant que se déroule la totalité de l’action. Pas de décors si ce n’est l’autel sur lequel Oreste doit être sacrifié, pas d’accessoires non plus excepté les longs poignards que tiennent les danseurs dans leurs mains, danseurs omniprésents qui représentent tour à tour les prêtresses, les Grecs, les Scythes, les gardes de Thoas et les Euménides qui viennent tourmenter Oreste dans une scène aussi spectaculaire que terrifiante, tandis que les chœurs sont relégués dans la fosse. La direction d’acteurs de Carsen s’intègre à la chorégraphie de Philippe Giraudeau avec une redoutable précision pour faire progresser le drame sans le moindre temps mort jusqu’à son dénouement"

https://www.forumopera.com/iphigenie-en-tauride-paris-noir-cest-noir

"Si la scène presque nue figure parfaitement le drame intérieur qui est en train de se dénouer, c’est grâce à l’apport des danseuses et danseurs dans la chorégraphie puissante de Philippe Giraudeau. Corps étendus comme autant de branches mortes dans l’arbre généalogique des Atrides, démons fantasmés assaillant Oreste, pensées sombres de la prêtresse Iphigénie avant le sacrifice : la danse vient signifier le texte et le sous-texte, magnifiquement servie par les lumières changeantes. Tous les orages de l’orchestre acquièrent une consistance psychologique frappante. Et la saisissante chorégraphie des épées est réalisée au millimètre près, ce qui est plus qu’admirable un soir de première.

Conséquence directe de l’importance donnée à la danse : le chœur se trouve relégué en fosse. On n’aura pas l’occasion de le déplorer, au contraire. Les équilibres ne sont jamais altérés et le Balthasar Neumann Chor est bluffant de netteté rythmique, de clarté d’élocution et de justesse collective. La danse omniprésente pourrait également perturber les chanteurs solistes… Mais la direction d’acteur a été particulièrement soignée par Carsen et magnifiquement intégrée par les chanteurs qui proposent des incarnations d’une grande justesse dramatique."

https://bachtrack.com/fr_FR/critique-iphigenie-en-tauride-carsen-hengelbrock-arquez-degout-duhamel-fanale-trottmann-theatre-des-champs-elysees-paris-juin-2019

 


https://www.theatrechampselysees.fr/la-saison/opera-mis-en-scene/iphigenie-en-tauride

"Iphigénie en Tauride" au Théâtre des Champs-Elysées
Je suis actuellement en répétitions de l'opéra "Iphigénie en Tauride" au Théâtre des Champs-Elysées: "La condition humaine au travers du filtre de la tragédie lyrique : le chef-d’œuvre de Gluck où il renonce à tout apparat pour exposer la chair du drame à vif".

J'y suis engagée en tant que danseuse, dans la mise en scène de Robert Carsen et les chorégraphies de Philippe Giraudeau, afin de « donner corps » aux pensées et émotions d’Iphigénie, jeune femme sacrifiée par son propre père au cœur d’un terrible drame familial de la tragédie grecque…

Représentations les 22, 24, 26, 28 et 30 juin 


https://www.theatrechampselysees.fr/la-saison/opera-mis-en-scene/iphigenie-en-tauride

30ème Rencontres d'Ici et d'Ailleurs avec la Compagnie Oposito
Les 18 et 19 mai, j'ai rejoint l'équipe des "Voisins" de la Compagnie Oposito afin de célébrer la cérémonie d'ouverture du festival des arts de la rue, et d'accueillir et d'accompagner les spectateurs d'une création à l'autre, et de faire ainsi de ces Rencontres un véritable moment d'échange avec le public.
http://oposito.fr/-Les-Rencontres-d-Ici-et-d-Ailleurs-.html

Training avec le Labo du 7
Je fais partie depuis fin 2018 du collectif du Labo du 7, avec lequel j'ai déjà joué sur plusieurs tournages, dont cette "Sortie d'école": séquence de training dans laquelle j’incarne une maman accusée à tort de maltraitance envers sa fille.


https://www.youtube.com/watch?v=ZID4yLtO1U0

Nouvelle agence de pub
Après Alterego et Smith & Smith, je fais désormais également partie de talents présents au sein de l'agence Dynamite!

Contact Alterego: booking@agence-alterego.com ; Tél: 01 85 09 34 70 

Contact Dynamite: stephanie@agency-dynamite.fr ; Tél: 01 42 94 89 89

Contact Smith & Smith: ashley@smithetsmith.com ; Tél: 01 42 25 02 01


www.agency-dynamite.fr

Nouvelle vidéo!
Voici un nouvel extrait de training chargé dans mes vidéos:
il s'agit d'une séquence dirigée par Benoît Pétré dans laquelle j'interprète une (très mauvaise!) psy un peu larguée…

Enjoy!

Francesca Domenichini - Training avec Benoît Pétré from Francesca Domenichini on Vimeo.


https://vimeo.com/297077205

Nikon Film Festival

Le film "Pressé", dans lequel j'interprète en voix off l'ex-femme du personnage principal, est en compétition pour le Nikon Film Festival! 

Pitch: "Fred, la quarantaine, est coursier à vélo. Toujours en quête d'une course, il parcourt la ville pour boucler les fins de mois. Il n'a pas de temps à perdre, surtout qu'aujourd'hui il doit chercher sa fille à l'école."
Réalisation: Philippe Renault
 

https://www.festivalnikon.fr/video/2018/951?fbclid=IwAR0DVmIETIRcZuo1yCgXfychSoUCvPTZyHuOlXMIL561BvrljEztgztJY-M

"Rusalka" à l'Opéra National de Paris
La trêve opératique fut courte! Déjà de retour à l'Opéra Bastille pour le début des répétitions de "Rusalka", opéra de Dvorák sur le thème de la Petite Sirène, pour une série de 6 représentations du 29 janvier au 13 février 2019.

Dans cette sublime mise en scène de Robert Carsen j'interprète un rôle dansé: celui d'une réplique de Rusalka elle-même telle qu'elle se rêve, avec ses espoirs, ses désirs, ses peurs... jusqu'au cauchemar... Dans une chorégraphie de Philippe Giraudeau.


https://www.operadeparis.fr/saison-18-19/opera/rusalka

2ème court-métrage ce mois-ci!
 

Je viens de finir le tournage de "L'imposteur", un court-métrage de Science Fiction d'anticipation réalisé par Ksenia Zenovskaia, dans lequel j'interprète le rôle d'Eva (seul personnage féminin), la petite d'amie du personnage principal victime d'un changement d'identité.

 
 

https://youtu.be/lYOKAkjmPeQ?t=232

Nouveau court-métrage!
 

Je viens de terminer le tournage du court-métrage "The logical song" réalisé par Clémentine Odion, dans lequel j'interprète le rôle principal: celui du Docteur Pontal, une psychologue devant faire face au mutisme d'une de ses patiente en danger...


https://www.imdb.com/name/nm9738260/

"La Traviata" par Benoit Jacquot
 Je retrouve mon plus bel habit de lumière pour jouer à nouveau le rôle de matador dans la mise en scène de Benoit Jacquot!

"La Traviata", jouera sur la scène de l'Opéra Bastille pour 17 représentations du 29 septembre au 29 décembre


https://youtu.be/btBwq0ErJI0

Retour sur cet été
 Après le Chili et l'Espagne, le Teatro del Silencio a terminé sa saison de théâtre de rue dans la programmation In du festival Chalon dans la rue, avec la déambulation "Cap au cimetière", librement inspirée de la pièce "Beckett et Godot" de Juan Radrigan.

Dans cette déambulation, en plus d'être interprète, j'anime les ateliers en amont des représentations pour apprendre les différentes "théâtrographies" (dont la scène finale dont j'ai réalisé moi-même la chorégraphie) aux participants volontaires dans chaques villes.

A Chalon-sur-Saône ils étaient 40 participants, à Valparaíso au Chili ils étaient 75..! Heureusement je ne suis pas seule...

Les prochaines représentations seront désormais l'été prochain aux Pays-Bas.

Article de presse France Info: "Chalon dans la rue 2018: Teatro del Silencio nous fauche avec un spectacle sur la mort"

 


https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/saone-et-loire/chalon-sur-saone/chalon-rue-2018-teatro-del-silencio-nous-fauche-spectacle-mort-1515781.html

Site référencé sur Agence artistiques
Site administré par Wistal
@2009 - 2019 CC Communication CC.Communication